La politique de Mohammed à l'égard des Meccois

 

Les émigrés ne disposaient d'aucune ressource propre et ne pouvaient longtemps vivre aux crochés des musulmans de Médine. Toutes les terres arables étant aux mains des tribus juives, la seule solution fut la razzia contre les caravanes de l'ennemi mecquois.

 

  1. Raid de Nakhla (déc. 623): ce premier coup de main eut lieu durant la trêve sacrée du mois de Radjab (Coran 2.217). Les Mecquois eurent un tué et un prisonnier.
  2. Le raid de Badr (mars 624). Les effectifs engagés furent plus importants: 300 musulmans. Mohammed perdit 14 hommes, les Mecquois 70 hommes et 40 prisonniers. Ce fut une victoire éclatante. Les musulmans l'attribuèrent à l'aide de Dieu (8.17). Elle fut considérée comme une grande délivrance, comparable à celle que dieu avait réalisée pour les Israëlites à la Mer Rouge.
  3. La bataille d'Uhud [Ohod] (printemps 625  ): effectifs engagés : 1000 hommes pour les musulmans, 3000 pour les Mecquois. Ce fut une bataille confuse, au cours de laquelle Mohammed fut blessé. Si Badr était un signe de Dieu, Uhud ne l'était-il pas aussi. Il fallait expliquer comment Dieu, sans vraiment abandonner les musulmans, pouvait permettre que de tels malheurs tombent sur eux. Doù la révélation de Coran 3.152-153: les malheurs des musulmans furent permis par Dieu, en partie comme punition pour leurs désobéissances, en partie pour éprouver leur constance.

     

    Polygamie:

     La mort de nombreux musulmans à la bataille d'Uhud créa de nombreux problèmes sociaux, notamment un déséquilibre démographique : les femmes étaient maintenant plus nombreuses que les hommes: il fallait pourvoir aux besoins des femmes devenues veuves et des filles devenues orphelines, d'où la révélation de Coran 4.3. Le sens primitif de ces versets semblent être le suivant: si les musulmans avaient plus de femmes, il serait possible aux veuves de se remarier, car il y avait un excédent de femmes par rapport aux hommes, et aux orphelines de se marier plus facilement.

     

  4. La campagne du Fossé (mars 627)

Au mois de mars 627, les Meccois décidèrent d'en finir avec Mohammed, et dans ce but levèrent une imposante armée de 4000 fantassins et de 300 cavaliers (selon la Sîra). Elle était dirigée par Abû Sufyân en personne, le chef de La Mecque. Mohammed, sur les conseils d'un esclave persan, fit creuser une tranchée (khandaq). Les Juifs Banû Qurayza refusèrent de se coaliser avec Mohammed. Finalement les Mecquois se retirèrent. Mais en représailles de l'attitude douteuse de cette tribu juive, tous les hommes de celle-ci furent massacrés, les femmes et les enfants vendus comme esclaves.

 

Suite