Le message initial 

 

 

  • Dieu seul est créateur (Coran 96.1-5, 80.17-22, 87 début)
  • Bonté de Dieu envers Mohammed et les hommes (93.3-8, 80.25-31)
  • Tout passe , mais Dieu seul est permanent (55.26)

Le Coran ne présente pas l'existence de Dieu comme ignorée, soit de Mohammed, soit de son auditoire. Il admet une vague croyance en Dieu et lui donne un contenu nouveau.

Il n'y a pas, au début, mention dans le Coran de l'unicité de Dieu. Cette doctrine viendra seulement dans un deuxième temps.

  • le Dieu juge et le Jugement Dernier (Coran 96.8, 74.8-10, 84.1-12; 101; 100).
  • La réponse de l'homme à la bonté de Dieu est l'ADORATION.D'où les divers ordres d'adoration adressés dans les plus anciens passages du Coran à Mohammed (" Ton Seigneur, glorifie-le ! Purifie tes vêtements ! ", 74.13) ou à la communauté tout entière (87.15).

L'adoration fut, dès le début, un trait distinctif de la communauté de Mohammed. Durant les premiers temps, les musulmans observaient même lavigile nocturne(sourate 73).

  • La solidarité sociale:la gratitude envers Dieu pour Sa bonté ne conduit pas seulement au culte. Elle conduit aussi à certains modes d'activités éthiques: conduite envers l'orphelin et le mendiant (93.9-11), condamnation des richesses qui ne sont pas redistribuées (104.1-3, 92.5-11; 111), d'où le titre du Prophète, "le Prophète des déshérités" (nabî l-mustad'afîn).

 Les premiers convertis

        *     Khadîja, épouse du prophète

  • 'Alî b. Abî Tâlib, cousin et gendre du Prophète
  • Abû Bakr: commerçant aisé de La Mecque, de deux ans l'aîné du Prophète. Il fut nommé as-siddîq (le très sincère). Sa fille Aïcha ('Â'isha) devint l'épouse préférée du Prophète. Il succéda au Prophète comme premier calife.
  • 'Uthmân b. 'Affân, petit-fils de 'Abd al-Muttalib, également beau-père du Prophète (lequel épousa sa fille Hafsa)
  • Bilâl, esclave abyssin, premier muezzin de l'islam.

 C'était en majorité des jeunes gens de moins de trente ans. L'islam, au début, fut un mouvement de jeunes. Ces jeunes gens étaient issus soit de familles influentes, soit détachés de tout clan.

 

Suite