L' Ascension du Prophète Mohammed (al-Mi'râdj) selon la Sîra


 Extraits de la Sîra d'Ibn Hishâm~ ( texte arabe vol. 2, pp. 10-11 et 13-14,

Trad. G. Weil, Das Leben Mohammed's, Stuttgart, 1864, vol. 1 pp. 200-202)


 Ibn Ishâq dit: Un homme dont je ne doute nullement m'a rapporté qu'Abû Sa'îd al-Khudhrî a entendu Mohammed raconter ce qui suit:

Lorsque j'en eus terminé avec ce que j'avais à faire à Jérusalem, on m'apporta une échelle (mi'râdj); je n'ai jamais vu quelque chose d'aussi beau ! C'est celle vers laquelle vos morts dirigeront les yeux lors de la résurrection. Mon compagnon [Gabriel] me la fit gravir jusqu'à ce qu'il me fit parvenir à l'une des portes du Ciel qu'on appelle la Porte des Anges (hafaza), où se trouve un ange nommé Ismâ'îl ayant sous ses ordres 12.000 anges, chacun d'eux ayant à son tour sous ses ordres 12 000 anges.

 L'Envoyé de Dieu dans sa narration dit: "Lui seul connaît les armées de ton Seigneur ! " (Coran 74.31).Puis il continue:.

Quand j'y fus entré, il [Ismâ'îl] dit:

- Qui est celui-ci, Gabriel ?

- Mohammed ! répondit-il

- A-t-il déjà été envoyé ?

- Oui ! répondit Gabriel.

Puis l'ange me souhaita tout succès.

 

[…] Ibn Ishâq dit: j'en reviens aux propos d'Abû Sa'îd al-Khudhrî:

 

Puis il me fit monter au deuxième ciel , où je vis les deux cousins, Jésus, fils de Marie et Jean, fils de Zacharie.

 Puis il me fit monter au troisième ciel ; voici que s'y trouvait un homme qui ressemblait à la pleine lune.

- Qui est-ce, dis-je, ô Gabriel ?

- C'est ton frère Joseph, fils de Jacob, répondit-il.

Puis il me fit monter au quatrième ciel. Voici que s'y trouvait un homme. Je demandai à Gabriel:

- Qui est-ce ?

- C'est Idrîs, me répondit-il.

Et l'Envoyé de Dieu dit: "Nous l'élevâmes à un rang auguste" (Coran 19.56)

 Puis il me fit monter au cinquième ciel; voici que s'y trouvait un homme d'âge mûr, à la tête blanche et à la barbe énorme; je n'avais jamais vu quelqu'un de pareil !

- Qui est-ce, dis-je, ô Gabriel ?

-C'est, me répondit-il, celui qui fut aimé de son peuple, Aaron, fils de 'Imrân.

 Puis il me fit monter au sixième ciel. Voici que s'y trouvait un homme de grande stature au nez aquilin; on eût dit qu'il appartenait à la tribu des Shanû'a.

- Qui est-ce, dis-je, ô Gabriel ? .

- C'est ton frère Moïse, fils de 'Imrân, répondit-il.

 Puis il me fit monter au septième ciel. voici que s'y trouvait un homme d'âge mûr assis sur un trône devant la Maison-souvent-fréquentée. Il y entre chaque jour 70.000 anges qui n'en sortiront qu'au Jour de la Résurrection. Je n'ai pas vu d'homme ressemblant plus à votre compagnon que lui et inversement..

- Qui est-ce, dis-je, ô Gabriel ?

- C'est ton père, Abraham, répondit-il.

 Puis il me fit entrer dans le Jardin  [le Paradis]. J'y vis une jeune femme brune au teint coloré.

- À qui es-tu ? lui demandai-je

- À Zayd b. Hâritha !  me répondit-elle, tandis que je la regardai .

Et l'Envoyé de Dieu informa Zayd b. Hâritha de cette bonne nouvelle.

                  (Trad. Ralph Stehly)

 

Suite