La finalité de la Sunna


Si on saisit la dimension archétypale et sacrale de la Sunna, on sera aussi à même de lui faire justice de l'accusation de légalisme qu'on a souvent porté à son encontre.  La Sunna est plus et autre chose qu'un catalogue de règles de comportement. Elle est le témoignage de ce que l'islam, comme toutes les religions, prend au sérieux l'incarnation de l'homme. Chaque religion le fait à sa manière, et nous essaierons de voir plus loin comment l'islam s'y prend.

 Pour l'islam, la foi s'inscrit dans l'homme tout entier, dans son âme certes, mais pas uniquement; précisément parce que l'homme est un être incarné, elle s'inscrit également dans le support, l'enveloppe de cette âme: le corps, et dans ce dans quoi il s'exprime: la vie. Ce qui est en cause dans la Sunna, c'est en effet la relation de l'homme à Dieu: il n'y a pas de relation à Dieu sans que celle-ci n'en laisse des traces visibles dans la vie du corps individuel, dans la vie du corps social, de la société et de la cité. 

 On s'est souvent aussi mépris sur le sens de la méticulosité avec laquelle le Prophète, tel que nous le présente la Sunna, a réglementé les expressions de la foi. Or, il ne s'agissait pas tout au moins au début de "règlements". Le Prophète apparaissait simplement comme un "exemplum", un paradigme, le Paradigme même de l'incarnation de la foi, et ses multiples gestes comme un vivant commentaire du message qu'il avait été chargé de transmettre. On parle aussi souvent du totalitarisme de l'islam. En réalité, l'islam, tel qu'il apparaît à travers la Sunna, ne prétend pas imposer un modèle, mais simplement baliser les moments importants de la vie. Entre ces balises ou ces jalons restent de larges espaces libres, grâce auxquels durant de longs siècles l'islam a pu manifester son adaptation aux exigences du temps, et qui lui ont permis d'assurer son extension et sa pérennité sur trois des cinq continents . On peut évidemment se poser légitimement la question: ces espaces de liberté sont-ils suffisants pour que l'islam puisse faire face aux exigences du monde contemporain ? Ou devra-t-il procéder à une réévaluation de ses sources ?  La Sunna s'est cristallisée à la fin du 9ème s., à  une époque fort troublée: crise du califat et avènement des Bouyides (861-945), où il s'agissait de mettre en place des repères solides face à la montée de mouvements toujours plus aberrants les uns que les autres , afin de préserver les chances dune réunification future de la Communauté  (Voir Henri LAOUST, Les schismes dans l'islam, p. 123ss ..)

 

Suite