Lieux de culte

Un musallà est un oratoire.


Oratoire de 'Aqaba près de La Mecque


Un masjid est une mosquée de quartier.


Un djâmi' est une grande mosquée, dite aussi mosquée-cathédrale, ou mosquée du vendredi. Ces mosquées pouvaient à l'époque classique contenir toute la population d'une ville.


   

Mosquée D'Ibn Tulûn au Caire et Mosquée du Shah à Ispahan


Tous les lieux de culte sont orientés vers La Mecque, où se trouve le sanctuaire central de l'islam, la Ka'ba. Les mosquées particulières ne sont pour ainsi dire que les filiales de la Ka'ba.


La Ka'ba à La Mecque


Une madrasa (ou médersa) est une école coranique où l'on mémorise le Coran et quelquefois aussi des hadith-s de la Sunna. Les élèves ou étudiants des écoles coraniques s'appellent des tolba (singulier un tâlib).

 

Religieux musulmans


On désigne par imâm (= celui qui préside la prière) le fidèle qui préside la prière. Dans les petites communautés il peut être choisi au coup par coup. Dans les grandes communautés, c'est souvent, dans les pays musulmans où l'islam est religion d'Etat, un fonctionnaire appointé par le gouvernement et titulaire d'un diplôme d'une faculté de théologie musulmane. Dans les communautés mixtes, c'est toujours un homme de sexe masculin. Dans les communautés féminines, ce peut être une femme.

Attention: l'imâm n'est pas un prêtre. Il n'y a pas de cérémonie d'ordination. Il n'est pas médiateur entre Dieu et l'homme. Chaque fidèle est par la prière directement en communion avec Dieu. Un imam mène une vie retirée de méditation et de prière. Il conseille les fidèles dans les multiples problèmes et aléas de la vie.

On distingue l'imam des cinq prières (imâm al-khams) de l'imâm de la prédication (imâm al-khutba) qui prononce la prédication du vendredi.

L'équivalent, dans le chiisme de l'imam est le mollâh.


Un ouléma (arabe 'âlim pl. 'ulamâ' = "savant") est un théologien apte à commenter le Coran et la Sunna.


Un mufti prononce des avis religieux autorisés  (fatwa-s) sur des questions d'éthique ou de droit. Ce peut être un simple mufti de quartier, ou un Grand Mufti (un par pays) que les autorités consultent quand se posent des problèmes socio-éthiques épineux.


Un faqîh est un spécialiste de jurisprudence musulmane.


Le muezzin lance l'appel à la prière du haut du minaret.


Suite