Le rituel de la 'umra et du hajj 

La première formule de prière prononcée est la talbiya. Elle marque la séparation d'avec le monde profane et fait entrer le pèlerin dans le monde du religieux.


La Ka'ba avec son mur semi-circulaire. Il faut contourner le mur pour la circumambulation.


Le Tawâf (septuple circumambulation autour de la Ka'ba) a lieu le 7 du mois de Dhou l-Hijja.

Les trois premières tournées rituelles se font selon une allure spéciale appelée "ramal", les quatre dernières à allure normale.


Les pèlerins tournent autour de la Ka'ba en sens inverse des aiguilles d'une montre, sur une "piste" appelée le matâf, chaussée elliptique dallée de 51 m (du nord au sud) sur 49 m (dans le sens est-ouest), d'une largeur de 12 à 19 m. Sept tours représentent 1.400 m.


Puis ils se rendent au Maqâm Ibrâhîm, ensuite déambulent sept fois entre les deux petites collines de Safâ et de Marwa, distantes l'une de l'autre de 400 m.


Pèlerins campant près de La Mecque

 

Les rites propres au pèlerinage majeur ont lieu du 8 au 12 Dhou l-Hijja.

On peut soit partir de La Mecque le matin du 8, faire étape à Muzdalifa et arriver à 'Arafât au matin du 9, soit partir de La Mecque le matin du  9.

 Le 9 du mois de Dhou l-Hijja se passe la grande cérémonie du wuqûf au Mont de la Miséricorde ou Mont 'Arafât, longue prière station debout de midi au coucher du soleil (cf. la station debout des Isrëlites au Sinaï, Exode 13.15).

Le wuqûf se termine par le départ des pèlerins pour Muzdalifa.

 Les pèlerins passent la nuit du 9 au 10 à Muzdalifa, avec de nouveau une prière station debout, mais brève cette fois-ci, à l'aube du 10.

Ensuite, les pèlerins se déplacent à Minà (le 10). Mais, auparavant à Muzdalifa, ils auront ramassé les 49 pierres qui seront utilisées par la suite pour la lapidation de Satan. La distance entre 'Arafât et Muzdalifa est de 20 km, et celle entre Muzdalifa et Minà de 7 km.

 

 

Les pèlerins à Minà

 

A Minà se trouvent les trois colonnes contre lesquelles on lance des pierres pour la lapidation de Satan.

C'est à Minà que sont accomplies les dernières cérémonies du pèlerinage: lapidation de Satan, sacrifice de la chevelure et sacrifice du mouton.

Le 10, on ne lapide que la dernière colonne, celle qui est la plus proche de La Mecque, la djamrat al-'aqaba, avec 7 pierres. Le lendemain, le 11, on lapide les trois colonnes avec 7 pierres chaque fois, et le 12 on répète la même opération. Les pierres doivent être lancées l'une après l'autre et non toutes à la fois.

Signification de la cérémonie: Abraham, tenté par Satan au moment où, sur l'ordre de Dieu, il allait sacrifier son fils, lui jeta des pierres. Il s'agit d'une réactualisation du geste d'Abraham, et d'un geste d'expulsion du mal.

Le 10 a lieu le sacrifice du mouton, en commémoration de l'obéissance d'Abraham, lorsque Dieu lui demanda de sacrifier son fils (Coran 37.102-109).

Au même moment, ce rite a lieu dans tout le monde musulman: c'est la Fête du Sacrifice, 'Îd al-adhà ou al-'îd al-kabîr (Aïd el-Kébir). C'est la plus grande fête musulmane avec la Fête de la Rupture du Jeûne.


 Le pèlerinage se termine par le sacrifice de la chevelure, et une circumambulation finale de la Ka'ba.

 

Suite