Mythes de l'origine du pélerinage

 


La Ka'ba est entourée d'un haram (territoire sacré) dont l'origine est ainsi expliquée par la tradition musulmane.

 Abraham, ayant reçu l'ordre de convoquer au hajj tous les hommes de son temps et ceux des temps à venir, gravit le mont Abû Qubays, où était la pierre noire qui répandait alors une lumière éclatante sur la région environnante [ce qui constitue un phénomène hiérophanique]. La limite du rayonnement constitua la limite de la zone sacrée.

 D'après la cosmogonie musulmane, l'emplacement de la Ka'ba a été créé avant toute autre partie de la terre. Dieu n' a fait qu'étendre autour d'elle, en une série de cercles concentriques, Bakka, La Mecque, puis le haram, enfin le reste de la terre. La Mecque est appelée "la mère des cités" (umm al-qurà), parce qu'elle est considérée comme le centre du monde.

 Quand Adam, chassé du Paradis, mais pardonné par Dieu, vint habiter la terre, Dieu fit descendre pour lui, sur l'emplacement de la Ka'ba, une tente construite d'un rubis, afin qu'il pratique autour d'elle les tournées rituelles, en imitation de celles que font les anges autour de la ka'ba céleste, appelée la Demeure Bien Fréquentée (al-bayt al-ma'mûr).

 C'est à Abraham, le véritable fondateur de l'islam, que la tradition attribue la construction de la Ka'ba en dur. Dieu lui donna l'ordre de rechercher la tente d'Adam disparue avec le Déluge. Abraham est guidé par le vent khajjûj qui dessine sur le sol le plan de la Ka'ba en dur.


Suite