Abû Yazîd  (Bayezid) al-Bistamî (mort en 874)

 

 

 

Abû Yazîd (Bayezid) al-Bistamî était originaire du petit village de Bistam dans le nord-ouest de l'Iran. Il fut le premier à décrire son expérience mystique sous les traits du mi'râdj.


Il décrit ainsi son renoncement avec une certaine désillusion: " Le renoncement n'a aucune valeur. J'ai été trois jours en état de renoncement. Le quatrième jour, c'en était déjà fini. Le premier jour j'ai renoncé à ce monde,   le deuxième jour à l'Autre Monde. Le troisième jour, j'ai renoncé à tout sauf à Dieu. Lorsque vint le quatrième jour, il ne me restait plus rien que Dieu. Je ressentis une nostalgie désespérée. Alors j'entendis une voix qui s'adressait à moi: " O Bayezid, tu n'es pas assez fort pour tenir le coup tout seul avec Moi ". Je répondis: " C'est précisément ce que je veux ! ". Alors la voix me dit: tu as trouvé ! Tu as trouvé ! ".


Locution théopathique:


Dans un moment de ravissement mystique il prononça la formule "subhânî" (" Gloire soit à Moi"). C'est une locution théopathique (shath), où Dieu s'exprime par la bouche du mystique (voir Hallâdj).


Sources:

Annemarie SCHIMMEL, Dimensions mystiques de l’islam, Paris, 1997

G.C ANAWATI, L. GARDET, Mystique musulmane, aspects et tendances, expériences et techniques, Paris, 1976

L. MASSIGNON, La Passion de Hallâj, martyr mystique de l'islam, 4 vol., Gallimard, Paris, 1975

L. MASSIGNON, Opera Minora, 3 vol.

 

Suite